Les charpentes traditionnelles sur mesure

charpente en bois

Une charpente est l’ossature d’une toiture sur laquelle va reposer la couverture de toit. La charpente traditionnelle est généralement formée de pannes, de fermes et de chevrons. Un comble, aménageable ou non, est prévu par ce type de charpente.

Les différentes déclinaisons de charpentes

Les futurs propriétaires ont largement le choix sur les différents types et formes de charpentes. Une charpente peut être de type traditionnel ou industriel, métallique, en bois ou en béton. Il existe même différents choix sur les matériaux en bois et leurs styles. Pour la construction d’une maison individuelle, une entreprise de toiture utilise beaucoup plus la charpente industrielle en bois. Toutefois, les toitures plates en béton et l’utilisation des charpentes métalliques ont récemment connu beaucoup de succès avec les architectures modernes.

Les normes à respecter pour tous types de charpentes

L’utilisation des charpentes industrielles coûte moins cher pour les constructeurs parce que les éléments qui les constituent sont produits en grande quantité dans une entreprise de toiture. Leur pose est également facilitée par les connecteurs installés pour leur assemblage. Par contre, on retrouve souvent les charpentes traditionnelles sur les maisons anciennes. Leur fabrication et assemblage se font par des artisans charpentiers. On les utilise notamment si on préfère les poutres apparentes pour leur côté esthétique. Les charpentes pour toit plat sont construites suivant les techniques adaptées non seulement à ce type de toit, mais également au toit avec moins de 15 % de pente. Sur ce genre de construction, le système d’évacuation des eaux doit être essentiellement pris en compte. Une entreprise de toiture doit ainsi respecter des normes très strictes pour la construction de charpente, quel que soit son type. Tel est le cas pour l’équipe de la société https://www.rmctoiture.be. Ces normes tiennent compte de différents paramètres comme : la conception, le montage, l’assemblage, les dimensions, la résistance physique, l’écartement, les connecteurs, la teneur en humidité pour le matériau en bois, la résistance au feu.

Les charpentes en bois

Les charpentes en bois restent les plus utilisées dans les chantiers de construction. Les différentes pièces qui les constituent, comme la poutre, la latte, les fermes, les chevrons ou les fermettes, peuvent être de différents types de bois. Le chêne, le châtaignier, l’orme, le sapin douglas ou le pin sont les bois utilisés pour la construction des grosses poutres. Le chêne, le châtaignier, le sapin ou le peuplier sont utilisés pour les chevrons. Tandis que les lattes sont faites en peuplier ou bouleau ou sapin. Le type de charpente le plus courant et le moins cher est la charpente dite ferme appelée également la fermette. Les différents styles de fermes de charpente en bois sont : sur le blochet, à la Mansart, à la Palladio, latin ou à entrait retroussé. Dernièrement, le sabot de connexion, un nouveau système de renforcement de la solidité des charpentes, est né.

Charpente métallique ou béton dans une habitation

Autrefois, les charpentes métalliques sont réservées uniquement pour les bâtiments d’activités ou industries. Elles sont actuellement utilisées dans les habitations. Elles peuvent être onéreuses, mais ne nécessitent toutefois aucun traitement ni entretien. Elles sont très résistantes et permettent ainsi d’avoir de plus importantes ouvertures avec moins de murs porteurs. Leurs légèretés leur permettent d’être utilisées sur un terrain mal adapté ou avec une fondation peu profonde et où l’utilisation d’une charpente en bois, qui est plus lourde, est impossible. Les charpentes métalliques se présentent sous différentes formes : en H, en I ou en U.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *